Belgique : des enquêtes ouvertes sur des paris suspects de joueurs

Le milieu du football fait toujours parler de lui. La fédération belge (URBSFA) a annoncé le 3 octobre l’ouverture de plusieurs enquêtes sur des paris suspects. En effet, la fédération soupçonne plusieurs de ses joueurs locaux d’avoir parié sur leurs propres matchs. En tout, 4 joueurs sont concernés par ces enquêtes. Il s’agit d’Olivier Deschacht du club d’Anderlecht, Knowledge Musona d’Ostende, Laurent Henkinet de Beveren et Tuur Dierckx du club d’Anvers.

Retour sur les origines de cette situation

Les faits remontent à la saison 2014-2015 de football. Le défenseur d’Anderlecht Olivier Deschacht, aurait effectué différents paris sur la défaite de son équipe, rencontres auxquels il a participé. Suite à ces paris, il aurait réussi a engendré des gains estimés à une valeur de 20 000 euros. Les trois autres joueurs Knowledge Musona, Laurent Henkinet et Tuur Dierckx subissent une enquête légèrement différente. Ils auraient effectué des paris sur la victoire de leurs équipes.

Le parquet de Flandre orientale a donc ouvert une enquête pour trancher cette situation délicate. Olivier Deschacht a déjà été entendu par la police fédérale. Il nie ces accusations de façon catégorique. Le procès-verbal et le dossier sont à présent en possession du parquet.

Un règlement spécifique

Selon l’article 1404 de la fédération, il est « formellement prohibé aux joueurs, coachs et responsables de club, sous peine de conséquence pouvant aller jusqu’à la radiation décrétée par les organismes fédéraux adéquats, de prendre part, dans une démarche d’enrichissement personnel, à des paris sur les rencontres des clubs de leur division ou sur d’autres rencontres où leur association a un avantage ».

[…] 4 joueurs sont concernés par ces enquêtes. Il s’agit d’Olivier Deschacht du club d’Anderlecht, Knowledge Musona d’Ostende, Laurent Henkinet de Beveren et Tuur Dierckx du club d’Anvers.

L’instance concernée pour le football professionnel est une chambre extraordinaire rattachée à la commission de contrôle. Selon le résultat de l’enquête, Olivier Deschacht risque jusqu’à une radiation complète par la fédération et une amende.

Un cas non isolé

Cette histoire rappelle étrangement en 2015 les accusations portées à l’encontre des joueurs d’handball en France. Parmi ces joueurs, la star Nikola Karabatic est accusée d’escroquerie sur une rencontre en 2012 opposant l’équipe de Cesson à Montpellier. Comme pour le football belge, il s’agit de paris effectués sur la défaite de son équipe. Au final, Nikola Karabatic a été reconnu coupable et condamné à 10 000 euros d’amendes.

En mai 2016, c’est le football italien qui est mis en avant pour ces histoires de corruption. En effet, des paris ont également été signalés comme suspects sur la rencontre opposant l’équipe de Frosinone et de Naples. Des mises peu communes avaient été rapportées sur un fait de jeu bien précis. En effet, il s’agissait du carton rouge reçu par le joueur Mirko Gori, milieu de terrain de l’équipe de Frosinone. Il fut exclu au cours de cette rencontre à la 13e minute de jeu, après avoir commis une faute sur Lorenzo Insigne. Les paris effectués émanaient de la région de la Frosinone.

Malheureusement, ces faits sont assez réguliers dans l’univers du sport. Attendons à présent le verdict de la justice sur nos joueurs de football belge.