Une surprenante proposition russe pour lutter contre le hooliganisme !

Affrontements entre hooligans à Marseille, lors de l’Euro 2016 en France.

Rappelez-vous l’été dernier, lors de l’Euro 2016 en France, nous avons pu assister à de nombreux affrontements entre hooligans européens. Malgré un engagement des combats par une extrême minorité de supporters, le hooliganisme est encore un fléau du football, mais aussi un cheval de bataille pour les organisateurs de grandes compétitions. Alors que des hools russes ont lancé les hostilités dans un reportage de la BBC en vue de la prochaine Coupe du Monde, un député du pays organisateur a suggéré une drôle de proposition pour lutter contre ses affrontements. Pourquoi ne pas légaliser le hooliganisme et en faire un sport de combat ?

Échauffourées entre la BBC et les hools russes

« Blah Blah Channel », réponse des supporters russes du Lokomotiv Moscou, au documentaire de la BBC.

Les hostilités ont débuté en février dernier lorsque la chaîne anglaise de la BBC a diffusé un reportage sur le hooliganisme en Russie. Le credo de cette émission consistait à dissuader les supporters britanniques de se rendre à la prochaine Coupe du Monde en 2018 afin d’éviter les affrontements avec les hooligans russes. Le documentaire intitulé « Armée de hooligans russes » a notamment montré quelques adeptes des combats qui promettaient un « festival de la violence » lors du prochain mondial en Russie.

« Pour l’homme politique, il serait plus simple d’organiser des bagarres entre ces hooligans, afin de codifier et réguler les combats. »

Du côté du gouvernement russe et des organisateurs de la compétition, on dénonce une certaine « propagande » de la chaîne britannique. Ce week-end, les supporters du club de football du Lokomotiv Moscou ont aussi dévoilé une banderole afin de restaurer l’image des fans du ballon rond en Russie. Malgré ces actions, le hooliganisme en Russie est tout de même pris au sérieux à l’approche de la Coupe du Monde… Quoique, peut-être pas par tout le monde !

Légaliser le hooliganisme et en faire un sport

Est-il possible de légaliser le hooliganisme ?

La proposition d’un député russe est sérieuse, mais elle peut nous paraître un peu hallucinante, d’autant plus qu’en Belgique, nous avons connu ce cas au début des années 2000. Alors que le hooliganisme était un sujet sensible dans notre pays, l’accompagnement des supporters les plus violents a été choisi afin d’effectuer un travail sociologique et psychologique sur le long terme.

En Russie, le député, Igor Lebedev, membre d’un parti d’extrême-droite, profite des récents événements pour suggérer de légaliser le hooliganisme, et même, d’en constituer une pratique sportive. Pour l’homme politique, il serait plus simple d’organiser des bagarres entre ces hooligans, afin de codifier et réguler les combats. Pour imager ses propos, le député russe parle par exemple, de planifier une rencontre à un endroit et de lancer les affrontements selon certaines règles. Il parle même d’une pratique innovante, puisque la Russie serait le premier pays à organiser des combats légaux. Selon lui, ce spectacle pourrait aussi rencontrer un public conséquent : « Autant de spectateurs que pour un match de football ».

Même s’il rappelle que le pays a pris et prendra toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité des supporters lors du mondial, cette proposition pourrait faire, quelque peu, polémique !

La FIFA se veut rassurante

La FIFA l’assure, la Coupe du Monde 2018 sera le « festival du football » !

De son côté, la FIFA, organisatrice de la Coupe du Monde avec le pays russe, souhaite rassurer tous les supporters qui souhaitent se rendre à la plus grande compétition de football. Elle rappelle que les événements survenus en France ont été étudiés et que les organisateurs prendront toutes les mesures pour garantir une sécurité parfaite, notamment en soulignant que ces combats ne concernent qu’une simple minorité de personnes. Outre la tolérance zéro appliquée, tous les supporters devront posséder une carte d’identité spéciale pour assister aux matchs, afin de contrer le phénomène hooligan.