Analyse du Groupe de la Belgique pour la Coupe du Monde 2022

canada coupe du monde prono canada coupe du monde prono

Très efficace lors des premières éditions de la Coupe du Monde, puis lors de la période 1982 – 2002, les diables rouges avaient eue une grosse période de creux, avec deux ratés en 2006, puis en 2010, avant de revenir en force au Brésil. Quart de Finaliste en 2014, puis troisième en Russie, la Belgique s’avance vers sa 14ème Coupe du Monde, mais parviendront-ils à aller au bout cette fois-ci ? Analyse de leurs trois premiers adversaires, ceux du groupe F.

La Croatie : un passage de flambeau fructueux ?

Sur le papier, il s’agit là de la plus grande concurrence, et leur finale lors de la dernière édition les places évidemment parmi les outsiders à suivre absolument. Seulement, depuis leur médaille d’argent à Moscou, les Croates ont fait du chemin, mais pas forcément dans le bon sens. Les piliers de 2018 sont soit à la retraite, soit en méformes.

Ainsi, Mario Mandzukic, Danijel Subasic, Ivan Strinic et Vedran Corluka sont tous partis à la retraite, et les prestations de Dejan Lovren, de Domagoj Vida, d’Ivan Perisic, ou de Sime Vrsaljko ne sont plus celles d’antan. Seul le milieu de terrain a été épargné, et Luka Modric, Marcelo Brozovic, Mateo Kovacic, et Ivan Rakitic sont encore au top niveau.

Tout l’enjeu de l’équipe au damier sera alors de savoir s’ils seront capables de passer le flambeau à la génération dorée qui arrive. Josko Gvardiol (20 ans) fait les beaux jours de Leipzig, Josip Stanisic (22 ans) est rentré dans la rotation du Bayern de Munich, Josip Brekalo (23 ans) est titulaire au Torino, Duje Caleta Car (25 ans) tient l’arrière garde marseillaise, Lovro Majer (24 ans) est le magicien du Stade Rennais, tandis que Nikola Vlasic (24 ans) commence à se faire un nom en Premier League.

Le Maroc : un manque de profondeur trop significatif ?

analyse coupe du monde analyse coupe du monde

Souvent qualifié dans les années 1980 – 1990, le Maroc a eu un creux juste après, mais va enchaîner sa deuxième Coupe du Monde de suite, après celle en Russie il y a quatre ans. Mais lors de cette dernière, les Marocains avaient une nouvelle fois déçu, en perdant face à l’Iran, la plus faible équipe du groupe, et en finissant dernier du groupe, derrière l’Espagne, le Portugal, et l’Iran donc.

« Mais la sélection marocaine a de gros problèmes, notamment les conflits internes, où le capitaine Hakim Ziyech a été évincé de la liste par le coach Vahid Halilhodzic. »

Depuis peu de choses ont changé. La star et le capitaine de 2018, Mehdi Benatia a quitté la sélection, et a été remplacé poste pour poste par l’excellent défenseur rennais Nayef Aguerd. Les Lions de l’Atlas possèdent de nombreux joueurs de talent, l’excellent Achraf Hakimi, un des meilleurs à son poste, mais aussi Hakim Ziyech de Chelsea, Sofyan Amrabat de la Fiorentina, Youssouf El Nesyri, Munir El Haddadi et Bono de Séville, Faycal Fajr de Sivasspor, Imran Louza de Watford, ou Sofiane Boufal du SCO d’Angers.

Mais la sélection marocaine a trois gros problèmes. Le premier, ce sont les conflits internes, ou le capitaine Hakim Ziyech a été évincé de la liste par le coach Vahid Halilhodzic. Le second, c’est l’éternel déception que créer cette équipe. Souvent outsider et attendus, ils déçoivent à chaque fois, que ce soit dans l’exigeante Coupe du Monde, ou à la CAN. Enfin, trop de joueurs sont encore trop loin du niveau CDM, et évoluent encore au pays.

Le Canada : un retour gagnant ?

Impatient de retrouver la coupe du monde depuis 1986, les rouges et blanc sont enfin parvenu à retrouver le mondial, en finissant largement premier du groupe de qualification devant les Etats-Unis, le Mexique, et le Costa Rica notamment. Le groupe des 23 canadiens qui iront au Qatar n’a jamais été aussi fort, et leur retour pourrait faire très mal.

La majorité des joueurs évoluent en MLS, mais beaucoup ont franchi le cap et on rejoint l’Europe. Le duo de Besiktas Cyle Larin – Atiba Hutchinson fait des merveilles en sélection et en Super Lig, où ils croisent le chemin de Samuel Adekugbe, latéral droit canadien d’Hatayspor. La star de cette équipe, c’est évidemment le bavarois Alphonso Davies, surement le meilleur latéral gauche du monde, qui est accompagné de d’autres jeunes en devenir, le buteur de Lille Jonathan David, celui de Troyes Ike Ugbo, oule jeune milieu de Bruges Tajon Buchanan.

Le Canada est une équipe joueuse, qui a beaucoup progressé, et qui devrait surprendre plus d’un expert. Elle pourra jouer d’une manière décomplexée, et pourrait bien se qualifier en obtenant la deuxième place du groupe. Lors de la dernière Gold Cup, ils ont échoué en demi-finale contre le Mexique 2 buts à 1, après un but à 90 + 9ème d’Hector Herrera.

laetizia roffat.jpg

Laetizia Roffat est la créatrice du site parierenbelgique.be. Originaire de France, elle a poursuivi ses études à Bruxelles avant de lancer sa plateforme dédiée aux paris sportifs et aux casinos en Belgique. Laetizia a conçu ce site pour offrir une source d'information fiable et accessible, mettant l'accent sur la qualité et la facilité d'utilisation. Elle joue un rôle clé dans la stratégie de contenu, la gestion d'équipe et le développement du site, combinant expertise technique et créativité. Sa philosophie repose sur la précision et l'accessibilité de l'information, offrant des conseils, des analyses et des nouvelles actualisées.

Bookmaker Du Mois
  • Cotes les plus élevées du marché
  • Nombreux challenges innovants
  • 15 000 matchs chaque année
Prono du moment
/img/site/pronostic-moto-gp-espagne(1).jpg

Dimanche 28 avril, la saison de MotoGP 2024 se poursuit avec le Grand Prix moto d’Espagne... Lire la suite

Victoire de Jorge Martin