Plus de 360 000 Belges sont actuellement interdits de casino

Addiction au jeu en Belgique

Depuis 1999, la Commission des Jeux de Hasard est chargée de réguler l’activité des casinos en délivrant les licences aux établissements jugés dignes de confiance. Ce pouvoir s’est étendu avec l’arrivée des casinos en ligne en 2011. En parallèle, la CJH lutte activement contre les risques liés à l’addiction au jeu : son dernier rapport nous informe d’ailleurs que plus de 360 000 Belges sont d’ores et déjà interdits de casino…

Un chiffre révélateur et de nombreux cas particuliers

Selon la récente liste dévoilée par la Commission des Jeux de Hasard, 360 553 Belges ont l’interdiction de jouer au casino, qu’il s’agisse d’un établissement terrestre ou numérique. Si ce chiffre s’avère surprenant, il faut savoir qu’il englobe plusieurs cas particuliers. Ainsi, parmi ces 360 553 exclusions, on retrouve :

Belges interdits de casino
  • 36 385 personnes exclues de manière volontaire, c’est-à-dire de leur plein gré ou par l’intervention d’un tiers ;
  • 165 000 personnes exclues en raison d’une dépression ou d’une incapacité à gérer leurs biens ;
  • 100 655 personnes exclues en raison d’une médiation de dettes
  • 57 688 personnes exclues d’office en raison de leur profession (policiers, huissiers de justice, magistrats etc).

Le rôle essentiel de la Commission des Jeux de Hasard

"La CJH incite les casinos à repérer les joueurs susceptibles de développer des comportements à risque avant qu’il ne soit trop tard."

En autorisant uniquement les casinos qui pratiquent une politique de jeu responsable, la Commission des Jeux de Hasard tient à protéger les joueurs contre eux-mêmes. Chaque Belge peut ainsi décider de s’exclure volontairement grâce à un espace dédié sur toutes les plateformes légales.

Commission des Jeux de Hasard

La CJH incite également les casinos à repérer les joueurs susceptibles de développer des comportements à risque avant qu’il ne soit trop tard. En parallèle, diverses actions sont entreprises afin de limiter la tentation chez les joueurs addicts : dernier exemple en date, le décret royal du 25 octobre 2018 réglemente davantage les publicités des différents opérateurs.