Le poker au Japon

Poker japon

Le Japon n’est pas vraiment connu pour le poker, et c’est bien vrai ! Là-bas ce n’est pas un divertissement national, alors que les Européens et Américains essaient de l’implanter tant bien que mal. Toutefois, il existe au Japon une pratique assez spéciale du poker. Nous avons donc hâte de vous faire découvrir ce second dossier sur le poker qui vous permettra, en plus de cela, de voyager gratuitement.

Akiba Guild

L’Akiba Guild est une sorte de casino situé à Tokyo (car rappelons-le, les casinos sont interdits au Japon). Contrairement au poker traditionnel c’est une sorte de poker-manga qui vous sera proposé.

Les croupières sont des jeunes femmes âgées de 16 à 20 ans et habillées en soubrette, plutôt surprenant mais cela rejoint l’univers manga, ce qui attirent de plus en plus de joueurs professionnels ou amateurs.

Il y a cependant quelques légères différences avec le Texas Hold’Em traditionnel. Par exemple, lorsqu'un joueur veut faire une annonce (check, call, relance etc.) il doit crier "Moé moé call", "Moé moé allin" ! etc... en accompagnant la parole de certains gestes adressés à la croupière. Celle-ci doit également réagir en fonction des annonces des joueurs avec une suite de gestes ou de pas de danse.

Souvent les prix à gagner sont des médailles ou des lots mais rarement de l’argent.

Pays en attente d’évolution

Le Japon a une vision différente du poker, pour nous le poker est un jeu d’argent avec parfois beaucoup d’enjeu, de réflexion et l’envie de remporter. Pour les japonais, c’est un jeu de hasard, 98% d’entre eux pensent que ne devons soit perdre ou soit gagner et qu’il n’y a pas d’alternative.

Naoya Kihara a été le premier japonais à remporter un bracelet aux World Series Of Poker en 2012, il a été médiatisé après sa brillante réussite et explique qu’au Japon, le poker est inconnu du grand public, le jeu dominant étant le Mah-jong. Il souhaite tout de même devenir l’ambassadeur du poker au Japon, mais ne croit pas que ce sera pour tout de suite selon lui il faudrait encore attendre une vingtaine d’année avant que le poker devienne un jeu récurant.

La plus grande salle de poker au Japon n’a que 40 personnes par jour et une 60aine le week-end ce qui n’est pas énorme pour un pays de cette ampleur, mais tout repose sur la législation car on ne peut pas payer et gagner de l’argent c’est soit l’un soit l’autre (Par exemple : on peut participer à un tournoi mais pour gagner de l’argent il faut qu’il soit gratuit).

L’Asie serait le deuxième gros marché du poker, plus de 4 milliards de personnes et un marché presque vierge. Selon le premier ministre japonais, le premier casino au Japon devrait voir le jour en 2019. Ce marché potentiel permettrait de créer des emplois, d’ouvrir de nouveaux hôtels pour les futurs jeux olympiques de 2020 et surtout de générer un chiffre d’affaires annuel d’environ 10 milliards de dollars. Si c’est le cas, les jeux d’argent illégaux pourraient bien se faire de plus en plus rare et être sévèrement punis.

Vous l’aurez compris le Japon n’est pas le paradis pour les joueurs pro ou amateurs de poker donc n’y aller que si vous voulez découvrir une nouvelle culture ou de très beau paysage sinon vous serez malheureux.

Toutes les actualités insolites du poker sont sur notre site !

Vous les trouverez toutes en bas de cette page :

Top Poker Rooms

JouerRevue
JouerRevue
JouerRevue