Menu

Comparateur de cote : Fonctionnement et description des cotes

Comparateur de cotes

Lorsque vous émettez des paris sportifs, vous pouvez soit compter sur votre bonne étoile, soit sur votre comparateur de cotes préféré. Nous allons parler dans ce guide parler de la seconde option après une rapide description des cotes. Beaucoup de parieurs ont tendance à oublier les bienfaits de ce système pour leurs paris sportifs ! Nous allons peser le pour et le contre de cette pratique pour terminer sur nos conseils par rapport à cette méthode de paris.

Petit rappel sur les cotes

Pour les débutants, le système de cotation par les bookmakers est une notion essentielle à comprendre pour se lancer dans les meilleures conditions dans la grande aventure des paris sportifs. Si vous ne le saviez pas encore, la cote est un indice mathématique qui correspond à la probabilité qu’une issue sportive se produise. Mieux encore, c’est bien la cote qui va multiplier votre mise pour vous offrir le gain espéré si vous avez bien deviné le résultat d’un match.

Il faut aussi savoir que la forme de la cote peut varier selon le pays où vous jouez. En Europe, les cotes prendront un format décimal, alors qu’aux Etats-Unis, les bookmakers font appel à des cotes positives ou négatives. Au Royaume-Uni, vous retrouverez plutôt des cotes fractionnées.

On distingue donc trois grandes familles de cotes : la cote décimale, la cote britannique et lacote américaine. Plus d’explications ci-dessous.

La cote décimale ou européenne

Le format de cote européen est le plus répandu. Il est d’ailleurs abondamment utilisé en Belgique, mais également en France et en Suisse. C’est également le plus logique de tous puisqu’il indique le nombre d’unités qui sont susceptibles d’être versées par le bookmaker en guise de gain. Il est représenté par un nombre décimal tel que 0,5 ou 1,25, d’où son nom générique de cote décimale.

  • Exemple : Vous misez 100€ sur Zulte Waregem contre Westerlo, à une cote de 1,50. Pour calculer votre gain éventuel, vous faites 100€ x 1,50= 150€. Or, 150-100=50€. Vous pouvez donc gagner un total de 50€.

Si dans d’autres pays divers formats sont toujours utilités, vous remarquerez que la cote décimale s’imposera bientôt comme un modèle universel. C’est déjà le format de cote le plus utilisé par les bookmakers, à quelques exceptions près.

La cote britannique, ou faction format

Au XIXème siècle, les britanniques ont mis au point leur propre système de cote. Ce format de cote est fixe et s’exprime sous la forme de fraction. Il n’est toutefois pas bien différent du format décimal dans la logique, puisque pour obtenir un nombre décimal, il est nécessaire de fractionner deux autres nombres. Ainsi, la cote 0,5 est le résultat de la fraction ½. Le seul inconvénient de la cote britannique pour les joueurs belges est qu’ils doivent réaliser une conversion au préalable. Pour calculer leur gain, ils devront réaliser l’opération mathématique suivante, qui n’est d’ailleurs pas difficile en soit.

  • Exemple : Vous misez 100€ sur Federer contre Murray, à une cote de ¾. Etant donné que 100€ x (1+ 3/4) = 175€ et que 100€ x3/4= 75€, vous pourrez remporter 75€ sur votre paris.

La cote américaine, ou US format

Comme vous le savez, les américains ne font rien comme tout le monde ! Leur format de cote est pour bon nombre d’entre nous incompréhensible, d’autant plus que la cote américaine peut être soit positive, soit négative. Eh oui, aux États-Unis, on aime bien se compliquer les choses ! Pour obtenir une cote décimale à partir du système américain, il faut effectuer la formule - (100/cote américaine) +1. Et pour calculer votre potentiel de gain, vous devrez réaliser la combinaison suivante : mise x [(cote américaine / 100) + 1]

  • Exemple : Vous misez 100€ sur le Real Madrid contre le FC Barcelone, à une cote de 185. Votre gain sera de 100€ x [(185/100) +1] = 285€. Etant donné que 100€ x (185 / 100) = 185€, vous pouvez remporter 185€ de bénéfices.

L’attribution des cotes par l’informatique

Rappelez-vous, les cotes vont désigner une certaine probabilité qu’un événement se produise. En clair, plus la cote sera élevée et plus les chances de gagner de l’équipe sportive seront faibles. A l’inverse, une cote faible montre que l’équipe est grandement favorite pour la rencontre.

Ainsi, les bookmakers en ligne ont mis au point un vaste système informatique qui est capable de calculer ces cotes et d’émettre une prédiction sur un match. En soit, cet outil recense de nombreuses informations comme les statistiques, pour proposer son propre pronostic.

Dans le calcul, il y aura aussi d’autres paramètres qui seront pris en compte. Par exemple, le bookmaker doit calculer le taux de redistribution et la rentabilité de son pronostic au moment où les cotes sont élaborées.

L’attribution des cotes par les traders

Bien entendu, il n’y a pas que la science et l’informatique qui peuvent produire les cotes des bookmakers en ligne.

En effet, tous les opérateurs font aussi appel à des professionnels des paris sportifs, que l’on nomme les traders.

En clair, c’est cette personne qui va valider ou non une cote. Son objectif est de savoir si le bookmaker va gagner ou perdre de l’argent sur une cote précise. Pour cela, il dispose de quelques techniques qui lui permettent d’évaluer la bonne attribution d’une cote :

  • Son ressenti personnel : l’outil informatique ne peut pas analyser tous les critères qui influent sur une rencontre (changement d’entraîneur, blessures, suspensions,…)
  • L’action des joueurs : pour gagner de l’argent, le bookmaker doit voir les parieurs miser équitablement sur toutes les issues d’une rencontre. Si le trader voit un mouvement anormal sur une seule cote, c’est qu’elle est sans doute faussée.
  • Ses compétences marketing : en analysant l’offre des concurrents, le trader peut se mettre à niveau ou attirer de nouveaux joueurs en modifiant les cotes. Il doit aussi veiller à ce que son bookmaker reste attractif.

La logique des comparateurs de cotes

Au lieu de vous laisser face à votre destin, lorsque vous souhaitez émettre des paris sportifs, vous aurez droit à des organismes qui souhaitent vous apporter leur aide ! Alors comment s’y prennent-ils ? C’est assez simple ! Pour maximisez vos chances de gains, ces comparateurs de cotes vont vous apportez les meilleures cotes qui existent sur l’ensemble des plateformes de bookmakers sur un match donné. Vous pourrez alors constater les différences au niveau des cotes qui vous sont proposées sur les différents sites de bookmakers. Par la suite, vous pourrez opter pour la plus avantageuse pour votre pari !

Les avantages et les inconvénients

Nous allons faire court et simple, au niveau des avantages et des inconvénients que vous rencontrerez en utilisant les comparateurs de cotes pour vos paris sportifs. Pour ce qui est des avantages, sachez que vous pourrez parier sur la meilleure cote proposée sur le marché. De plus, si vos paris s’avèrent gagnants, vous allez pouvoir gagner plus d’argent ! En revanche, vous allez devoir vous inscrire sur différents sites de bookmakers pour pouvoir avoir accès au comparateur. Sans oublier que par conséquent, vous allez avoir besoin de plus de temps et d’un budget plus important ! Vous voyez bien qu’au niveau des avantages et des inconvénients, ça se vaut, alors vous serez le seul à pouvoir faire la part des choses, et choisir la meilleure option pour votre portemonnaie !

Nos conseils

Bon, alors pour ce qui est de nos conseils par rapport aux comparateurs de cotes de paris sportifs, vous allez être servis. Bien entendu, on vous en parle parce que nous avons tenté notre chance de cette façon plus d’une fois ! Pour tout vous dire, il est fastidieux de devoir ouvrir un compte sur les sites des comparateurs. Donc, notre conclusion est la suivante : pour les joueurs débutants, nous vous conseillons d’éviter ce système et de vous concentrer plutôt sur vos paris sportifs.

Prono de la semaine

Dimanche 1er septembre, la Formule 1 fait escale sur un circuit de légende avec le Grand Prix Belgique 2019... Lire la suite

Victoire de Lewis Hamilton