Les grandes familles de cotes aux paris sportifs

Pour pouvoir exercer pleinement sur les sites des bookmakers et pronostiquer les rencontres de votre choix – notamment sur les sites des opérateurs étrangers –, il est dorénavant indispensable de savoir différencier et comprendre les catégories de cotes qui existent et qui sont utilisées dans le cadre des paris sportifs. On distingue trois grandes familles de cotes : la cote décimale, la cote britannique et lacote américaine. Plus d’explications ci-dessous.

La cote décimale ou européenne

Le format de cote européen est le plus répandu. Il est d’ailleurs abondamment utilisé en Belgique, mais également en France et en Suisse. C’est également le plus logique de tous puisqu’il indique le nombre d’unités qui sont susceptibles d’être versées par le bookmaker en guise de gain. Il est représenté par un nombre décimal tel que 0,5 ou 1,25, d’où son nom générique de cote décimale.

  • Exemple : Vous misez 100€ sur Zulte Waregem contre Westerlo, à une cote de 1,50. Pour calculer votre gain éventuel, vous faites 100€ x 1,50= 150€. Or, 150-100=50€. Vous pouvez donc gagner un total de 50€.

Si dans d’autres pays divers formats sont toujours utilités, vous remarquerez que la cote décimale s’imposera bientôt comme un modèle universel. C’est déjà le format de cote le plus utilisé par les bookmakers, à quelques exceptions près.

La cote britannique, ou faction format

Au XIXème siècle, les britanniques ont mis au point leur propre système de cote. Ce format de cote est fixe et s’exprime sous la forme de fraction. Il n’est toutefois pas bien différent du format décimal dans la logique, puisque pour obtenir un nombre décimal, il est nécessaire de fractionner deux autres nombres. Ainsi, la cote 0,5 est le résultat de la fraction ½. Le seul inconvénient de la cote britannique pour les joueurs belges est qu’ils doivent réaliser une conversion au préalable. Pour calculer leur gain, ils devront réaliser l’opération mathématique suivante, qui n’est d’ailleurs pas difficile en soit.

  • Exemple : Vous misez 100€ sur Federer contre Murray, à une cote de ¾. Etant donné que 100€ x (1+ 3/4) = 175€ et que 100€ x3/4= 75€, vous pourrez remporter 75€ sur votre paris.

La cote américaine, ou US format

Comme vous le savez, les américains ne font rien comme tout le monde ! Leur format de cote est pour bon nombre d’entre nous incompréhensible, d’autant plus que la cote américaine peut être soit positive, soit négative. Eh oui, aux États-Unis, on aime bien se compliquer les choses ! Pour obtenir une cote décimale à partir du système américain, il faut effectuer la formule - (100/cote américaine) +1. Et pour calculer votre potentiel de gain, vous devrez réaliser la combinaison suivante : mise x [(cote américaine / 100) + 1]

  • Exemple : Vous misez 100€ sur le Real Madrid contre le FC Barcelone, à une cote de 185. Votre gain sera de 100€ x [(185/100) +1] = 285€. Etant donné que 100€ x (185 / 100) = 185€, vous pouvez remporter 185€ de bénéfices.
Prono de la semaine

Samedi 14 juillet, les Belges auront une dernière chance de briller ! Face à l'Angleterre, ils doivent décrocher la troisième place... Lire la suite

Victoire de la Belgique